L'art n'est pas pour les pauvres



El arte no es para los pobres, Pierre Valls, 2013. Tatouage

Pierre Valls, qui s'est formé à l'art contemporain en France et en Espagne, travaille aujourd'hui dans ces deux pays, mais aussi au Mexique et en Argentine.

Il dirige sa recherche autour de relectures de la violence, et porte sa réflexion sur les grands récits fondateurs auxquels la société s'identifie.


El arte no es para los pobres, Pierre Valls, 2013. Impression sur t-shirt

L'art n'est pas pour les pauvres permet de faire surgir un débat social dans le monde réel en l'imprimant sur une chemise, sur une carte de crédit ou même sur la peau. Sans rien modifier de son activité ordinaire, le porteur du t-shirt arbore le message partout où il se trouve et le montre ainsi aux personnes qui croisent son chemin et partagent ses activités. Le t-shirt se métamorphose alors en pancarte brandie dans un espace public, c'est un vêtement qui parle par lui seul et qui positionne celui qui le porte en le chargeant d'une signification particulière.

Volontiers ironique et dérangeant, Pierre Valls a réalisé (2014) une performance pleine d'humour consistant à chanter l'hymne national mexicain devant le postérieur d'un complice tandis que La Marseillaise (2015) consistait à interpréter les deux premiers couplets de l'hymne national Français en arabe afin d'en souligner le caractère agressif et intolérant.





Himno nacional, Mexico, 2014. Performance

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire